La saison des expéditions dans l’Himalaya va débuter sous peu. Début avril, des alpinistes du monde en entier viendront au Népal et Tibet dans le but de gravir les plus hauts sommets de la Planète. La majorité d’entre eux sont des alpinistes passionnés chevronnés qui aspirent à des défis personnels.

Et pourtant une expédition sur ces géants n’est possible sans le précieux soutien de la communauté des Sherpas. Mais qui sont ces êtres exceptionnels ?

En réalité, les Sherpas sont un groupe ethnique. Leur nom de famille est… Sherpa, « Sher » et « pa » signifiant « population venant de l’est ». Le peuple des Sherpas est originaire de la Mongolie. Ils se sont ensuite déplacés au Tibet avant de s’installer sur les hauteurs du Népal, pour échapper aux difficultés politiques jusque dans les années 1960.

Leur rôle durant de telles expéditions sur les sommets de la plus haute chaîne de montagnes du monde consiste principalement à fixer les cordes dans les parties les plus techniques des voies d’ascension, à transporter le matériel collectif, installer les différents camps, sans oublier qu’ils sont un soutien d’une valeur inestimable pour les alpinistes lors de leur ascension sur ces hauts sommets de l’Himalaya, les guidant et encourageant pour les ramener à bon port au Camp de Base.

Lors des premières expéditions dans l’Himalaya à la fin du 19ème siècle, les leaders des expéditions britanniques choisirent de recourir aux Sherpas pour leur loyauté, force et dévouement dans l’accomplissement de leurs tâches.

Excepté un très petit pourcentage d’alpinistes hors pair comme Reinhold Messner, Ueli Steck et quelques-uns de plus, un alpiniste même chevronné ne peut pas prétendre avoir gravi un sommet de plus de 8000 mètres sans mentionner les Sherpas !

L’Equipe WILD YAK

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *